play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

31 langues africaines intègrent Google Traduction : Un pas vers un monde numérique plus inclusif

today9 juillet 2024 34

Arrière-plan
share close

Dakar, le 9 juillet 2024 – Google a franchi une étape importante en intégrant 31 nouvelles langues africaines à son service de traduction. Cette initiative majeure vise à réduire la fracture numérique et à rendre l’information et les technologies plus accessibles aux populations africaines.

Parmi les langues nouvellement ajoutées, on trouve le bambara (Mali), le ewe (Ghana et Togo), le krio (Sierra Leone), le lingala (République démocratique du Congo, République du Congo, République centrafricaine, Angola et Sud-Soudan), le luganda (Ouganda et Rwanda), l’oromo (Éthiopie et Kenya), le sepedi (Afrique du Sud et Botswana), et bien d’autres.

Cette intégration est le fruit d’un long travail de collaboration entre Google et des chercheurs africains. Elle s’inscrit dans le cadre des efforts de l’entreprise pour rendre ses produits et services plus inclusifs et accessibles à tous.

“L’Afrique est un continent riche en diversité linguistique et culturelle”, a déclaré Abdoulaye Diack, chercheur à Google AI. “L’intégration de ces nouvelles langues à Google Traduction est un pas important vers un monde numérique plus inclusif, où chacun peut accéder à l’information et aux technologies dans sa propre langue.”

Un impact positif pour les populations africaines

L’intégration de ces nouvelles langues à Google Traduction devrait avoir un impact positif sur les populations africaines. Elle permettra aux personnes de :

  • Accéder à l’information et aux services en ligne dans leur propre langue
  • Communiquer plus facilement avec des personnes du monde entier
  • Participer plus activement à la société numérique
  • Préserver et promouvoir leur culture et leur patrimoine linguistique

Des chercheurs sénégalais s’engagent pour le développement d’outils de traduction

L’intégration de ces nouvelles langues à Google Traduction est une étape importante, mais il reste encore beaucoup à faire pour rendre les technologies numériques plus accessibles aux populations africaines.

Des chercheurs sénégalais, conscients de cet enjeu, travaillent au développement de leurs propres outils de traduction. Ils mènent des recherches sur la traduction automatique et le traitement du langage naturel, afin de créer des outils adaptés aux langues africaines.

Leur travail est essentiel pour compléter les efforts de Google et d’autres acteurs internationaux, et pour faire en sorte que les technologies numériques soient réellement inclusives et bénéfiques pour tous.

L’intégration de 31 langues africaines à Google Traduction est une bonne nouvelle pour le continent africain. C’est un pas important vers un monde numérique plus inclusif, où chacun peut accéder à l’information et aux technologies dans sa propre langue.

Cependant, il reste encore beaucoup à faire pour rendre les technologies numériques réellement accessibles aux populations africaines. Les chercheurs sénégalais, qui mènent des recherches sur la traduction automatique et le traitement du langage naturel, ont un rôle important à jouer dans ce domaine.

Urban Media Group

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%