play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

Cyber Sécurité : Le FBI dévoile l’opération de neutralisation du réseau de cyberpirates Volt Typhoon, Pékin dément toute implication

today2 février 2024 5

Arrière-plan
share close

Le directeur du FBI révèle que le réseau de cyberpirates Volt Typhoon ciblait les infrastructures civiles américaines, tandis que Pékin rejette toute implication. Les autorités américaines ont annoncé mercredi avoir neutralisé un réseau de cyberpirates baptisé Volt Typhoon, qui, selon Washington, visait les infrastructures civiles du pays pour le compte de la Chine.

Lors d’une audition devant une commission de la Chambre des représentants sur la rivalité stratégique avec la Chine, le directeur de la police fédérale américaine (FBI), Christopher Wray, a rapporté cette opération, annoncée simultanément par le ministère de la Justice. En mai 2023, les États-Unis et leurs alliés occidentaux avaient accusé Volt Typhoon, décrit comme un « cyberacteur » parrainé par la Chine, d’avoir infiltré les « infrastructures critiques » américaines, des accusations rejetées par Pékin. « Ce matin même, nous avons indiqué une opération au cours de laquelle nous avons, avec nos partenaires, recensé des centaines de routeurs piratés par le groupe connu sous le nom de Volt Typhoon, parrainé par la République populaire de Chine », a affirmé le directeur du FBI.

Pékin a vigoureusement condamné jeudi ces allégations. « Les États-Unis ont porté des accusations sans fondement et dénigré la Chine sans aucune preuve », a fustigé lors d’un point presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin.

Le FBI dézingue le botnet du groupe de hackers chinois Volt Typhoon

Pékin riposte en accusant les États-Unis

Pékin a vivement condamné jeudi ces allégations. “Les États-Unis ont porté des accusations infondées et ont dénigré la Chine sans aucune preuve”, a déclaré lors d’une conférence de presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. “Les États-Unis sont à l’origine de cyberattaques et sont experts dans ce domaine”, a-t-il répliqué. Le logiciel malveillant utilisé par ce groupe “permettait à la Chine de cacher, entre autres, des activités de reconnaissance et d’exploitation de réseau pré-opérationnelles contre des infrastructures vitales telles que nos communications, nos transports et notre secteur de l’eau”, a ajouté Christopher Wray.

“Les cyberpirates chinois ciblent les infrastructures américaines pour semer le chaos et causer des dommages concrets aux citoyens et aux communautés américaines”, a-t-il averti, soulignant que la Chine chercherait à “frapper” les États-Unis. L’accès à ces infrastructures “aurait fourni à la République populaire de Chine un moyen de pression en cas de crise future” avec les États-Unis, a affirmé Matthew Olsen, vice-ministre de la Justice chargé de la division Sécurité nationale, dans un communiqué.

L’opération a été autorisée par un tribunal fédéral du Texas, dans le sud des États-Unis, a précisé le ministère de la Justice. La prise de contrôle de ces routeurs, vulnérables car en “fin de vie” et ne bénéficiant plus de mises à jour, a permis de neutraliser le groupe de cyberpirates.

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%