play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

ÉLECTIONS PRÉSIDENTIELLES SÉNÉGAL : Bassirou Diomaye Faye en tête selon les premières tendances des résultats de la Présidentielle au Sénégal

today24 mars 2024 22

Arrière-plan
share close

Bassirou Diomaye Faye se démarque avec brio. Selon les premières estimations rapportées dimanche soir par la presse sénégalaise, le principal candidat de l’opposition aurait une avance considérable sur tous ses adversaires, notamment Amadou Ba, le dauphin désigné du président sortant, Macky Sall. La possibilité de remporter l’élection présidentielle dès le premier tour serait sans précédent pour un opposant. À 44 ans, le candidat du Parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Éthique et la Fraternité (Pastef) incarne un renouveau radical. Ancien syndicaliste, farouche opposant à la corruption, souverainiste et parfois teinté de populisme, il propose un projet de rupture non seulement avec le parti au pouvoir, mais aussi avec l’ensemble de la classe politique sénégalaise.

Les premiers résultats affichés dans les bureaux de vote de Dakar, ainsi que ceux de la diaspora, révèlent un écart considérable entre Bassirou Diomaye Faye et ses concurrents. Dans la plupart des grands centres urbains, il est largement en tête. Notons qu’en 2024, le Sénégal comptera davantage d’habitants des villes que de ruraux, une première. Même dans certaines régions traditionnellement favorables au pouvoir, le candidat du Pastef semble résister avec force. Le déroulement du scrutin s’est déroulé sans incident notable, conformément à la tradition démocratique bien ancrée dont les Sénégalais sont fiers.

Partout à Dakar, les partisans du Pastef ont laissé éclater leur joie : dès 20 heures, la ville a vibré comme lors du coup de sifflet d’une finale de Coupe du Monde de football. Klaxons incessants, courses effrénées dans les rues, vuvuzelas, chants et même feux d’artifice improvisés ont célébré cette victoire historique.

Urban Media Group

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%