play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

La Chine vient de frapper un grand coup : son premier superordinateur fabriqué avec des technologies 100 % chinoises est prêt

today2 février 2024 26

Arrière-plan
share close

La Chine franchit une étape majeure en développant son premier superordinateur exclusivement avec des composants nationaux, marquant ainsi une avancée significative pour son empreinte technologique. Baptisé “Central Intelligent Computing Center”, ce superordinateur a été conçu par China Telecom pour le traitement de modèles de langage d’intelligence artificielle à grande échelle.

Cette avancée souligne l’engagement de la Chine vers l’indépendance technologique, en particulier face aux sanctions imposées par les États-Unis et leurs alliés. Cependant, malgré la mise en avant de cette réussite par China Telecom, les détails spécifiques de la machine demeurent largement confidentiels, suscitant des interrogations quant à son potentiel par rapport aux superordinateurs mondiaux.

Cela a suscité des inquiétudes aux États-Unis. Gina Raimondo, la Secrétaire au Commerce des États-Unis, a évoqué la possibilité d’empêcher les entreprises chinoises d’utiliser les services de cloud d’entreprises telles qu’Amazon, Microsoft et Google pour l’entraînement de leurs modèles d’intelligence artificielle, soulignant ainsi l’importance stratégique croissante de cette avancée technologique chinoise.

Le plus puissant ordinateur est chinois | Radio-Canada

Les États-Unis commencent-ils à craindre ?

Gina Raimondo, la Secrétaire au Commerce des États-Unis, a soulevé la possibilité d’interdire aux entreprises chinoises l’utilisation des services de cloud computing fournis par des entreprises telles qu’Amazon, Microsoft et Google pour l’entraînement de leurs modèles d’intelligence artificielle. Cette démarche confère une importance stratégique accrue au superordinateur de China Telecom, qui a été spécifiquement conçu à cet effet.

Le mystère entourant cette machine s’étend jusqu’à ses composants internes, notamment les processeurs utilisés, qui demeurent inconnus. Cela alimente les spéculations concernant le choix potentiel entre les puces Zhaoxin KaiSheng KH-40000 et le CPU 32 cœurs 3D5000 de Loongson, basé sur l’architecture MIPS.

Cependant, une information cruciale demeure inconnue : la puissance de calcul réelle du superordinateur. China Telecom a gardé secrète cette donnée, une pratique courante chez les entreprises et les centres de recherche chinois. Cela souligne la réticence habituelle à divulguer des informations de performance aux responsables du classement TOP500.

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%