play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

Liberté d’expression et Justice au Sénégal : Une Double Arrestation Divisive

today31 mai 2024 8

Arrière-plan
share close

Dans un contexte où la liberté d’expression est à la fois défendue et remise en question, le Sénégal fait face à une situation délicate. Deux opposants ont été arrêtés suite à des déclarations publiques controversées, provoquant des réactions divergentes au sein de la population.

D’un côté, l’activiste Ba Diakhaté a été interpellé par la division des investigations criminelles après avoir diffusé une vidéo dans laquelle il s’en prend violemment à Ousmane Sonko. Accusant ce dernier d’homosexualité de manière injurieuse, Ba Diakhaté a suscité l’indignation de certains et la satisfaction d’autres, qui voient en cette intervention judiciaire une réponse salutaire face à des propos diffamatoires.

De l’autre côté, le prêcheur Cheikh Ahmed Tidiane Ndao a également été placé en garde à vue pour avoir diffusé de fausses nouvelles et offensé le Premier ministre. Dans une autre vidéo, il reproche à Ousmane Sonko d’être complaisant vis-à-vis de l’homosexualité. Ces arrestations surviennent après les déclarations publiques d’Ousmane Sonko lors de la visite de l’opposant de gauche Jean-Luc Mélenchon à Dakar.

La législation sénégalaise punit la diffamation et la diffusion de fausses nouvelles par des peines de prison. Cependant, au sein de l’opposition, de nombreuses voix s’élèvent contre ces arrestations, plaidant pour la préservation de la liberté de débat démocratique.

Les organisations de défense des droits de l’homme, telles qu’Amnesty International, exhortent les autorités à cesser les arrestations pour diffamation, quel que soit le degré de gravité des propos tenus, et à dépénaliser ces délits. La balance entre liberté d’expression et justice reste fragile, et la société sénégalaise doit trouver un équilibre délicat pour préserver les droits fondamentaux tout en réprimant les abus.

Umedia Group

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%