play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

A La Une

URGENT : Le Burkina Faso, le Mali et le Niger décident de se retirer immédiatement de la CEDEAO

today28 janvier 2024 284 123

Arrière-plan
share close

Les gouvernements dirigés par des régimes militaires au Burkina Faso, au Mali et au Niger, qui sont membres de l’Alliance des États du Sahel depuis septembre 2023, ont annoncé conjointement leur retrait immédiat de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), une organisation sous-régionale regroupant 15 membres. Dans un communiqué diffusé sur les médias d’État.

Les dirigeants des trois États sahéliens ont affirmé assumer pleinement leurs responsabilités historiques et répondre aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations en prenant souverainement cette décision de retrait, ils « assument pleinement leurs responsabilités historiques et répondent aux attentes, préoccupations et aspirations de leurs populations en décidant souverainement le retrait immédiat du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la CEDEAO ».

Le retrait du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la CEDEAO pourrait avoir plusieurs conséquences pour l’organisation :

1.⁠ ⁠Affaiblissement de l’influence régionale : Ces trois pays ont une influence significative au sein de la CEDEAO, et leur retrait pourrait affaiblir la position de l’organisation dans la région.

2.⁠ ⁠Perte de ressources et de contributions : Le retrait de ces pays pourrait conduire à une diminution des ressources financières et des contributions à la CEDEAO, ce qui pourrait affecter sa capacité à mener à bien ses programmes et initiatives.

3.⁠ ⁠Impact sur la coopération régionale : La CEDEAO a pour objectif de promouvoir la coopération économique, politique et sociale entre ses États membres. Le retrait de ces pays pourrait affecter la dynamique de la coopération régionale au sein de l’organisation.

4.⁠ ⁠Répercussions politiques : Le retrait de ces pays pourrait avoir des répercussions politiques au sein de la CEDEAO, en modifiant les équilibres de pouvoir et en influençant les décisions prises par l’organisation.

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%