play_arrow

keyboard_arrow_right

Listeners:

Top listeners:

skip_previous skip_next
00:00 00:00
playlist_play chevron_left
volume_up
  • play_arrow

    Urban Africa Radio La Radio de Ta Génération

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #14 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #13 Robot Heart

  • cover play_arrow

    The Truth Podcast #12 Robot Heart

Politique

Présidentielle 2024 : l’Agent judiciaire de l’État joue avec les nerfs de Sonko

today22 décembre 2023 4

Arrière-plan
share close

Sénégal : Présidentielle 2024, les avocats de l'Etat s'opposent à la  réintégration d'Ousmane Sonko - KOACI

Sur décision du tribunal d’instance de Dakar, en date du jeudi 14 décembre, Ousmane Sonko a été réintégré sur les listes électorales. Le lendemain, le vendredi 15, le juge Ousmane Racine Thione a fait savoir sa décision aux parties.

Il est envisageable que le président de Pastef puisse commencer à accomplir les dernières formalités relatives à sa candidature pour la présidentielle de février prochain. Pourtant, l’Agent judiciaire de l’État (AJE) ne semble pas vouloir lâcher prise. Les Échos informe, en effet, que jusqu’à ce lundi 18 décembre, Yoro Moussa Diallo n’avait pas introduit le pourvoi en cassation annoncé par les avocats de l’État pour anéantir la décision du tribunal de Dakar.

Il est vrai que l’AJE dispose de dix jours pour déposer son recours. Toutefois, il ne se montre pas pressé de le faire. Contrairement à sa requête antérieure devant la Haute juridiction pour faire valoir son point de vue contre la décision du juge Sabassy Faye. «C’est avec promptitude qu’il avait agi pour ce qui est de l’ordonnance du juge du tribunal de Ziguinchor», qui avait ordonné la réintégration de Sonko sur les listes électorales, rappelle le journal.

«Probablement, conjecture Les Échos, Yoro Moussa Diallo ne va pas se presser et va attendre le dernier jour pour le faire. Mais cela n’arrange pas du tout Ousmane Sonko. (…) L’Agent judiciaire a jusqu’au 26 décembre pour déposer son recours. (Alors) que le Conseil constitutionnel clôture le 26 décembre le dépôt des pièces pour les candidats.»

Écrit par: Admin

Rate it

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%